Vous avez le projet d’acheter ou de vendre un bien immobilier et vous vous demandez combien de temps il faut en moyenne pour concrétiser la transaction ? Retrouvez dans ce dossier d’actualité toutes les réponses à vos questions.

Acheter ou vendre un bien immobilier entre particuliers : un projet qui prend du temps !

Contrairement à la location, réaliser un achat ou une vente immobilière ne se fait pas en quelques jours. Il faut compter plusieurs mois entre le début des recherches (pour les acheteurs), ou de la diffusion de l’annonce (pour les vendeurs), et la signature définitive. Voici comment se déroule habituellement la vente d’un appartement ou d’une maison (avec ou sans terrain).

 Vente immobilier : le vendeur doit s’occuper des diagnostics immobiliers

Vous avez le projet de mettre en vente votre maison ou votre appartement entre particuliers? Avant de diffuser votre annonce, vous devez en tant que vendeur songer aux diagnostics immobiliers. Il faut savoir en effet que depuis le 1er janvier 2011, l’affichage de la classe énergie du bien doit apparaitre obligatoirement sur l’annonce, que vous diffusiez votre offre sur un site entre particuliers ou sur tout autre support. Notez que vous devrez fournir l’ensemble des diagnostics obligatoires avant la signature du compromis de vente afin que l’acheteur soit informé de l’état du bien.

La signature du compromis de vente : un des points forts de la transaction

Première grande étape de la transaction, la signature du compromis de vente formalise l’accord  entre le vendeur et l’acheteur. Il est tout à fait possible de signer un compromis entre particuliers toutefois il est préférable de passer par son notaire, surtout depuis l’entrée en vigueur de la loi Alur. Le jour de la signature de ce document, l’acquéreur doit verser un acompte (en général 5% du prix de vente, le maximum étant fixé à 10%) pour prouver son engagement. Attention cette somme est encaissée. Elle viendra en déduction du prix de vente sauf si l’acquéreur revient sur sa décision d’acheter durant la période légale de rétractation.

Achat immobilier : le délai de rétractation  

Une fois le compromis signé, l’acheteur dispose d’un délai de rétractation de 10 jours. Ce délai commence à compter du lendemain de la signature. Si le logement à vendre est un lot en copropriété, le vendeur doit avoir remis à l’acquéreur l’ensemble des pièces obligatoires depuis l’application de la loi Alur. Si ce n’est pas le cas, le délai de rétractation commence le lendemain de la communication de ces documents.

Une fois le délai de réflexion passé, il faut compter encore trois ou quatre mois avant la signature définitive de l’acte de vente. Le notaire s’occupe des formalités administratives (vérification des titres de propriété, droit de préemption, règle d’urbanisme, servitude, situation hypothécaire…) tandis que l’acheteur doit faire le tour des établissements bancaires pour obtenir un crédit immobilier.

L’offre de prêt

Que l’acheteur contracte un prêt immobilier ou pas, l’acte de vente comporte toujours une mention concernant le prix et le financement de l’achat. Quand celui-ci est financé à l’aide d’un crédit à l’habitat, ce qui est presque toujours le cas, l’obtention du crédit fait systématiquement partie des conditions suspensives. Le délai minimum pour obtenir un prêt conforme aux conditions prévues dans le compromis (en termes de montant, durée, taux…) est de 30 jours mais il est généralement porté à 45 jours, les banques ayant souvent besoin de plus de temps pour valider la demande de financement.

Une fois l’offre de prêt adressée, l’acheteur doit encore attendre 10 jours après sa réception avant de l’accepter.

A savoir, en plus de la condition relative à l’obtention du prêt, l’achat de la villa, de l’appartement ou du terrain peut être conditionné par d’autres conditions suspensives comme par exemple l’obtention d’un permis de construire ou de l’accord de la copropriété pour réaliser des travaux. La réalisation de ces conditions peut prendre du temps et retarder la signature de l’acte authentique.

immobiliers 100% entre particuliers délais vente

Une fois passée le délai de préemption urbain, l’acte de vente définitif peut être signé. Le notaire remet les clés de la maison ou de l’appartement à l’acquéreur ainsi qu’une attestation de vente. L’acheteur devra patienter plusieurs mois (le temps que les formalités de publicité auprès de la conservation des hypothèques soient achevées) avant de recevoir le titre de propriété et le décompte définitif des frais relatifs à la vente.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial